FRED RAFFIER, dit " FRED ", sculpteur

Entretien avec Jeanine Rivais.

**********

Jeanine Rivais : Comment définissez-vous votre travail ?

Fred Raffier : Je le qualifierai d'Art contemporain.

 

JR. : Ceci sera l'objet de la deuxième question. Je vous demande de me parler de votre travail : c'est de la Récup', naturellement. Comment travaillez-vous ? Que cherchez-vous à dire ?

FR. : J'utilise essentiellement de vieux outils. Ce qui implique de ma part un respect du passé, puisque des gens ont travaillé avec ces outils. Le vécu, le travail passé méritent d'être conservés.

 

JR. : Quand vous découvrez ces outils, ces matériaux, je suppose que vous les trouvez rouillés, donc vous intervenez sur leur apparence ?

FR. : Oui. J'enlève la rouille. Mais les plus anciens ou les plus abîmés sont piqués et je laisse ces traces.

 

JR. : Mais n'êtes-vous pas dans une opposition ? Vous parlez de passé, de patrimoine, or vous enlevez toutes ces traces du passé. Vous leur enlevez donc toute leur valeur patrimoniale.

FR. : Mais l'objet est là quand même. Je lui laisse à peu près ce qu'il avait. Je dirai que je le rajeunis.

 

JR. : Vous voulez que l'on sache que c'est un objet appartenant au passé, mais en même temps, vous voulez lui donner un petit air de jeunesse ?

FR. : Voilà. Je fais renaître le fer usé et oublié.

 

JR. : La plupart de vos œuvres sont humanoïdes, et animalières ?

FR. : Oui. Quelques symboles, également, comme la main que j'ai mise dehors.

 

JR. : Qu'est-ce qui vous a amené vers cette idée de symbole ?

FR. : Je trouve que c'est plus explicatif. Cela oblige les gens à se poser des questions. Il y a plus de recherche, plus de questions.

 

JR. : Ma deuxième question est : comment pensez-vous vous rattacher à l'Art insolite ?

FR. : Je ne sais pas du tout si j'en fais partie. Il est difficile de se classer. Certaines personnes le disent, moi je n'en suis pas sûr.

Court entretien réalisé le 16 juin 2007, à Nottonville.

Un autre compte-rendu de festival

 un autre artiste