MICHEL MAZELINE, sculpteur

Entretien avec Jeanine Rivais.

**********

Jeanine Rivais : Vous êtes sculpteur d'Art-Récup'. Je voudrais que vous définissiez votre création.

Michel Mazeline : Il faut que je sois motivé. L'envie de sculpter vient à des moments bien précis, quand je ne suis pas trop fatigué. J'ai voulu donner à des adultes, le plaisir de voir qu'en réfléchissant à propos de choses que l'on a récupérées et qui ont servi dans une vie antérieure, on peut les transformer, et les remettre au goût du jour en ayant des idées, et en recréant autre chose.

Ainsi, le bateau est-il constitué à partir de faux qui, à une époque, ont servi à faucher l'herbe. Les faux sont devenues des voiles de bateau.

 

JR. : Vous m'avez dit : " Montrer à des adultes " : en somme, quand vous créez, ce n'est pas seulement pour vous, vous créez à titre démonstratif, ou mémoriel, par rapport à d'autres personnes ? Les autres sont toujours omniprésents dans votre création ?

MM. : Pour moi, oui, personnellement. Et pour ce plaisir de leur montrer qu'avec très peu de choses et un peu d'imagination, on peut arriver à créer certains objets.

 

JR. : Comment estimez-vous vous rattacher à l'Art insolite ?

MM. : Je me rattache à l'Art insolite parce que ce que je peux créer, rechercher, sans contrainte, ce qui n'entre pas dans les créations d'Art contemporain. Je pense que je suis à ma place ici.

 

JR. : En somme, vous êtes dans une grande famille, et vous vous y sentez bien ?

MM. : Je me trouve à ma place ici, parmi ces personnes qui organisent ou qui participent à ces manifestations d'Art-Récup' ou d'Art singulier. Avec le respect vis-à-vis des personnes qui ont d'autres formes de créations, et de l'esprit qu'elles peuvent suggérer. Le travail est ici beaucoup moins technique, moins académique que dans l'Art contemporain où l'on est obligé de faire quelque chose tel qu'on l'a appris, et que l'on doit répéter. Ici, je peux laisser libre cours à mes idées personnelles, n'avoir personne derrière mon dos pour m'imposer quoi que ce soit.

Court entretien réalisé le 17 juin 2007, à Nottonville.

Un autre compte-rendu de festival

 un autre artiste