ALEXANDRE-AUGUSTE LEDRU, dit LEDRU-ROLLIN.

(1807-1874)

**********

Né à Paris, dans une riche famille bourgeoise, Ledru-Rollin est néanmoins un démocrate. Avocat, il devient rapidement célèbre car il se fait le défenseur attitré des Républicains harcelés par le Régime de Juillet.

Elu en 1841, député du Mans, il publie dans Le Courrier de la Sarthe, une profession de foi dans laquelle il revendique le suffrage universel. Poursuivi, il connaît un regain de popularité : la Sarthe le réélit en 1842 et 1846.

En 1843, il lance La Réforme dont il ouvre les colonnes à Louis Blanc. Sous les auspices de Ledru-Rollin, Godefroy Cavaignac et Ferdinand Flocon, le journal devient l'organe du Radicalisme.

Après l'insurrection de février 1848, Ledru-Rollin est nommé Ministre de l'Intérieur du Gouvernement Provisoire. Mais, s'il est un tribun talentueux, il n'est pas manoeuvrier et les hommes du National, Thiers, Carrel... majoritaires au gouvernement, s'opposent à lui : il est la cible de la manifestation du 16 mars organisée par les compagnies d'élite de la Garde Nationale. Il est rapidement isolé, sans appui, sans solidarité gouvernementale, à la veille d'élections dont ses compagnons demandent l'ajournement. Pour comble, George Sand agite, le 15 avril, dans le Bulletin de la République, la menace d'un soulèvement populaire si les résultats des urnes n'étaient pas conformes à ce qu'en attendent les masses ! En vain Ledru-Rollin collabore-t-il, le 16 avril, avec Lamartine et Marrast, à "l'étouffement politique" de la manifestation ouvrière : il s'en faut de peu que le 10 mai, il ne soit écarté de la Commission Exécutive qui remplace le Gouvernement Provisoire.

Le 15 mai 1848, nouveau coup de force des clubs : Ledru-Rollin et Lamartine marchent à la tête des Gardes Nationaux, pour rejoindre à l'Hôtel de Ville, Barbès et Albert qui essaient de former un gouvernement. Mais, le 17 mai, le Général Cavaignac rentre d'Alger et lors des Journées de Juin, Ledru-Rollin est obligé de lui céder ses pouvoirs.

Après juin 1848, la réaction s'accélère. Les élections présidentielles de décembre portent au pouvoir Louis-Napoléon Bonaparte. Les élections législatives de mai 1849 créent un espoir momentané. Le 13 juin, Ledru-Rollin tente d'organiser une manifestation, vite réprimée : il fuit en Angleterre.

Pendant son exil, il crée avec Kossuth, Mazzini et Ruge, un Comité Démocratique Européen. Considéré comme dangereux par le Second Empire, il ne rentre en France qu'en 1870.

Elu en février 1871 à l'Assemblée Nationale, il refuse d'y siéger mais demeure neutre dans le conflit qui oppose le Parlement de Versailles et la Commune. Il obtient, l'année de sa mort, un dernier mandat de député dans le Vaucluse républicain.

Décédé en 1874 à Fontenay-aux-Roses, il est enterré au Père-Lachaise.

Jeanine Rivais.

un autre personnage célèbre