FRANCOIS D'AIX DE LA CHAISE ou LA CHAIZE, dit le PERE LACHAISE.

(1624-1709)

**********

Il doit être difficile aux historiens d'évaluer l'influence exercée par une obscure famille provinciale sur les destinées de la France, lorsqu'elle a généré un Père Cotton confesseur d'Henri IV, et un François d'Aix de la Chaise qui, pendant 34 ans fut le confesseur de Louis XIV !

 

A l'âge de 10 ans, le jeune François est envoyé au collège de Roanne. A peine a-t-il achevé sa rhétorique, qu'il est accepté à sa demande comme novice dans la Société des Jésuites. Il étudie la philosophie à Lyon, devient un professeur très apprécié et, en 1662, fait imprimer un Abrégé de cours de philosophie. Il aime également enseigner la physique par de nombreuses expériences, "afin que la sécheresse des arguments se perde dans le charme du spectacle".

Il est Provincial des Jésuites lorsque Louis XIV le choisit comme confesseur. Son attitude polie, sans affectation lui gagne les suffrages de la Cour : situation ingrate, néanmoins, car pendant un quart de siècle, le Père Lachaise est tiraillé entre mesdames de Montespan et de Maintenon ; entre cette dernière et le Roi lors de leur mariage secret ; entre le Roi et le Pape Innocent XI à propos de la régale ; entre les Jésuites et les Jansénistes, Bossuet et Fénelon ; entre le Roi et les Protestants lors de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, etc. Saint- Simon le définit comme "un esprit médiocre, d'un bon caractère, juste, droit, sensé, sage, ennemi de la délation, de la violence et des éclats... fort jésuite, mais sans rage et servitude".

Jusqu'à la mort de son confesseur, le Roi lui refuse le droit à la retraite. Et, bien que le vieil homme ait "la mémoire éteinte, le jugement affaibli, les connaissances embrouillées, Louis XIV se fait encore apporter le cadavre pour dépêcher avec lui les affaires accoutumées".

Malgré son influence sur le Roi, François d'Aix de la Chaise serait depuis longtemps oublié, n'était que le monarque lui offre une maison de campagne au milieu d'un enclos longtemps appelé le Champ-l'Evêque, puis la Folie Régnault. La propriété est rebaptisée Mont-Louis parce que, du haut de cette colline, Louis XIV a, en 1652, assisté au combat entre l'armée royale conduite par Turenne et celle des Princes conduite par Condé.

Le Père Lachaise y meurt à 85 ans, le 20 janvier 1709. La maison et son parc restent la propriété des Jésuites jusqu'en 1762.

En 1803, les lieux sont achetés par la Ville de Paris, à l'instigation de Frochot, Préfet de la Seine, pour y créer "un cimetière modèle" qui est aménagé par l'architecte Brongniart et inauguré en 1804.

Et c'est ainsi que le nom d'un Père Jésuite devient le nom d'un lieu. Car, de nos jours, les vivants se promènent, et les morts reposent au... PERE LACHAISE !

Jeanine Rivais.

 un autre personnage célèbre