MARC FAVRIAU, sculpteur

Entretien avec Jeanine Rivais.

**********

Jeanine Rivais : Marc Favriau, comment définissez-vous votre création ?

Marc Favriau : Je suis récupérateur de métaux, bois flottés, ceps de vigne… J'invente mes personnages, au gré de mon imagination.

 

JR. : On pourrait dire que vos œuvres se situent dans le massif. Le lourd.

MF. : Oui. Je crée des grosses pièces.

 

JR. : Pourquoi avez-vous choisi cette formulation ?

MF. : Le fer, parce qu'il facile à récupérer. Et les grosses pièces sont plus faciles à réaliser que les petites. Je peux m'exprimer plus facilement avec elles.

 

JR. : Et quel que soit le matériau que vous avez choisi, vous êtes dans l'humain et l'animalier.

MF. : Oui. J'ai beaucoup de personnages animaliers. J'essaie de reproduire la réalité.

 

JR. : Quand vous réalisez des personnages extra-plats, comme votre " Chat-pelle ", comment les ressentez-vous par rapport à votre cochon gros et gras, la queue en tire-bouchon ?

MF. : C'est plutôt un masque humoristique. Tandis que le cochon est un essai de ressemblance avec l'animal. Je l'avais fait pour une fête du cochon.

 

JR. : Donc, ce genre d'animal très connoté est réalisé sur un thème commun avec d'autres artistes ?

MF. : Oui.

 

JR. : Dites-moi maintenant, comment vous vous sentez rattaché à l'Art insolite ?

MF. : Je suis arrivé là par hasard. Je ne peux en donner aucune définition. Je le préfère à l'Art contemporain parce qu'il est plus convivial. Nous nous amusons beaucoup.

Court entretien réalisé le 17 juin 2007, à Nottonville.

Un autre compte-rendu de festival

 un autre artiste