ALEXANDRE FALGUIERE, sculpteur et peintre.

(1831-1900)

**********

Né à Toulouse, Alexandre Falguière vient très tôt à Paris. En 1854, il s'inscrit à l'école des Beaux-Arts, pour suivre des cours dans l'atelier de Jouffroy. Il débute donc dans la carrière artistique par l'étude des classiques. Toute son oeuvre est marquée par cette influence, et ses premières réalisations y font fortement référence : Thésée enfant marque, en 1857, ses débuts au Salon de Paris; et le groupe Mézence blessé sauvé par Lausus lui gagne, en 1859, le Prix de Rome.

Déjà se manifestent les qualités de force et de hardiesse qui resteront les caractéristiques du talent de Falguière. Et, en 1864, Le vainqueur au combat de coqs, qu'il envoie de Rome, lui vaut sa première récompense officielle, la Médaille du Salon. Une seconde médaille lui est attribuée trois ans plus tard, pour Tarcisius martvr. Cette même année 1864, il obtient une autre médaille à l'Exposition Universelle de Paris.

Dès lors, l'engouement du public et l'approbation des critiques vont croissant. Et la Médaille d'Or du Salon qui lui est attribuée pour une réplique en marbre de Tarcisius martyr, couronne définitivement sa réputation.

 

Au fil des années, Alexandre Falguière affirme à tel point ses tendances réalistes que les critiques en viennent à lui reprocher son absence de distinction, voire son manque d'imagination. Néanmoins, la plupart de ses oeuvres reçoivent un accueil chaleureux, en particulier La danseuse égyptienne (1872) ; la Statue de Pierre Corneille ; des nus comme La femme au paon ; une Eve et de nombreux monuments dont Gambetta pour la ville de Cahors, le Monument de Courbet et la Statue de La Fayette, etc. Récompenses et commandes officielles sont nombreuses : il est, en 1870, nommé Chevalier de la Légion d'Honneur, promu Officier en 1878. La même année, il est chargé de la réalisation de La République triomphante : Mise en place en 1881 au sommet de l'Arc de Triomphe de l'Etoile, cette sculpture est déposée en 1886.

 

Falguière, qui peut être considéré comme un des créateurs du réalisme en sculpture, dans l'Ecole française du XIXeme siècle, est par ailleurs un peintre de talent. Sa technique vigoureuse se retrouve dans ses tableaux, servie par une gamme de couleurs assez éclatantes. Parmi ses meilleures toiles, figurent Eventail et poignard, Les lutteurs. Caïn et Abel... Un dessin représentant Victor Hugo sur son lit de mort est acheté par le musée du même nom.

 

Falguière meurt à Paris en 1900. Nombre de ses oeuvres sont dans des musées ou des lieux publics de France (Amiens, Grenoble, Paris, etc.) ou à l'étranger (Anvers, Copenhague, etc.)

Il est enterré au Père Lachaise et repose sous une Statue de l'Inspiration de Marqueste.

Jeanine Rivais.

un autre personnage célèbre