ERIC MARTIN, peintre

Entretien avec Jeanine Rivais.

**********

Jeanine Rivais : Eric Martin, comment avez-vous commencé à peindre ?

Eric Martin : Il y a longtemps ! J'ai commencé le Marché de la Création en 1989. Et je n'ai plus cessé.

 

JR. : Et avant cela, comment en êtes-vous venu à peindre ?

EM. : Par hasard. Je faisais des tableaux. Quelquefois, je fais des cadres… Il y a des personnages, des fusées, de la radioactivité…

 

JR. : Que diriez-vous que vous peignez ? Parce qu'il me semble qu'au centre de chacun de vos tableaux, se trouve un personnage ?

EM. : Pas forcément. J'ai fait trois personnages de bande dessinée.

 

JR. : Donc dans chacun de vos tableaux, il y a trois personnages ?

EM. : Pas forcément.

 

JR. : Je vois sur l'un de vos tableaux, l'ensemble des continents qui font pratiquement un personnage. Ce personnage serait donc complètement enfermé, comme s'il naviguait dans le cosmos ?

EM. : Oui, c'est ça !

 

JR. : Par contre, d'autres tableaux sont beaucoup plus découpés. Est-ce que ce sont des collages ?

EM. : Certains, oui. Il y a un voyage. Les personnages sont sur un même bateau. Celui-là est complètement imaginaire.

 

JR. : Vous êtes donc dans le monde fantastique ?

EM. : Imaginaire, oui.

 

JR. : Et quand vous faites un arbre, comme celui qui est entouré de poissons, de méduses et de plantes, vous êtes sous l'eau?

EM. : C'est une plante marine. Oui, on est sous l'eau.

 

JR. : Donc, vous voyagez dans la stratosphère, mais aussi sous l'eau ? Vous êtes un grand voyageur ?

EM. : Non, moi je n'ai pas beaucoup voyagé…

 

JR. : Mais vous voyagez dans votre tête !

EM. : Des fois, oui !

 

JR. : Et comment avez-vous connu l'Art singulier ?

EM. : Par des amis. Par Loren. Ils m'ont aidé, parce que je ne trouvais aucun lieu pour exposer, et qui m'ont conseillé de me présenter à la Biennale. Par des collègues du Marché de la Création qui m'aident.

 

JR. : Donc, vous vous sentez bien dans le monde de l'Art singulier ?

EM. : Cela dépend. Il y a des gens qui ne m'ont pas accepté. Mais je voudrais que vous disiez qu'on vienne me voir au Marché de la Création. Et que je cherche un lieu pour exposer.

Entretien réalisé à Lyon le 28 octobre 2007.

 un autre artiste