DANIEL FRANCOIS ESPRIT AUBER.

(1782-1871 )

**********

Esprit Auber naît à Caen. Son père recevant à la maison musiciens et artistes, cette atmosphère influence l'enfant : très tôt, il compose des romances qui enchantent les salons du Directoire. Envoyé en Angleterre pour s'initier au commerce, il revient en France en 1804. Sa vocation musicale renaît, mais sa grande timidité rend ses débuts difficiles.

Son premier opéra, et une oeuvre lyrique L'Erreur d'un moment, représentés en 1806, sont des échecs. Néanmoins, Cherubini s'intéresse à lui ; et sous sa férule, il écrit des oeuvres religieuses et un opéra-comique, Jean de Couvin, en 1812. Mais ses premiers succès à Paris n'arrivent qu'en 1820, avec La Bergère châtelaine, et en 1821 avec Emma, tous deux joués à l'Opéra-Comique.

En 1823, il compose Leicester et choisit comme librettiste désormais attitré, Scribe dont l'expérience théâtrale jointe à sa facilité mélodique, génèrent des opéras populaires grâce auxquels ils deviennent les principaux fournisseurs de l'Opéra et de l'Opéra-Comique. Ils créent ainsi près de cinquante partitions lyriques qui, presque deux siècles après tiennent toujours l'affiche. Le compositeur touche à tous les sujets, tous les genres, mais dans l'ensemble, le caractère de ses oeuvres demeure fermé aux influences italienne et allemande.

En 1825, Le Maçon, oeuvre pétulante, élégante, nuancée, à l'écriture extrêmement sûre, fait de lui l'égal de Boieldieu.

En 1828, il compose un opera seria, La Muette de Portici, connu également sous le nom de son héros, Masaniello qui est une oeuvre à part : la musique imprégnée d'une profondeur de sentiment et d'une grande originalité, est très admirée par Wagner. C'est également le premier opéra où le peuple et ses aspirations sont traités de manière héroïque. Cette oeuvre est d'une puissance et d'une passion surprenantes, si convaincantes que lors de son exécution au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, en 1830, le duo "Amour sacré de la Patrie" donne le signal des troubles révolutionnaires qui vont entraîner la séparation de la Belgique et des Pays-Bas. Enfin, elle présente un autre intérêt: c'est la première fois que le rôle principal est confié non à un chanteur, mais à un acteur.

Viennent ensuite La Fiancée (1829), Fra Diavolo (1830), Gustave III (1833), Le Cheval de bronze (18361, Le Domino noir (1837), Les Diamants de la Couronne (1841), Manon Lescaut (1856). Le dernier opéra qu'il écrit, à 86 ans, s'intitule Le Premier jour de bonheur.

Il compose également des cantates, des quatuors et des concertos de violoncelle, publiés sous le nom de son ami, Aurel de Camare.

En 1829, Auber entre à l'Institut. L'année suivante, il est nommé Directeur des concerts de la Cour. De 1842 à sa mort, il est Directeur du Conservatoire; et à partir de 1857, Maître de Chapelle de la Cour impériale.

Il meurt à Paris le 12 mai 1871. Il repose au Père Lachaise.

Jeanine Rivais.

un autre personnage célèbre